Traitement des charpentes

  • Home
  • Traitement des charpentes
Traitement des charpentes

Traitement des charpentes et des bois

Traitement des Charpentes en Bois préventif et curatif.
Mérules, capricornes, hespérophanes, lyctus, vrillettes et termites de bois sec, les termites souterrains, ainsi que les champignons lignivores.

Quel que soit l’âge de votre charpente en bois, elle nécessite un entretien régulier pour lutter contre les ennemis du bois que sont principalement les insectes à larves xylophages (mangeurs de bois) et les champignons lignivores.

 

Les insectes

Demander un devis  Evaluation du Tarif gratuit


(obligatoire)
Charpente boisCOUVERTUREZinguerieDémoussage

  • Les larves des insectes se nourrissent de la cellulose qu’ils dévorent à l’avancement en creusant des galeries, certains d’entre eux renforcent et tapissent la paroi par des secrétions cimentières
  • En fonction des cas, il est plus ou moins difficile de les repérer.

 

Les larves du capricorne, du lyctus, du sirex et de la vrillette

  • Vers blancs, plus ou moins gros et mous, ils vivent de longues années (alors que l’insecte vit très peu de temps) et révèlent leur présence par l’apparition de trous à la surface du bois ou le rejet d’un peu de sciure. C’est aussi au bruit qu’on peut parfois les repérer, mais il faut tendre l’oreille pour percevoir les mandibules au travail !
  • Chacun de ces insectes a ses préférences, le capricorne appréciant particulièrement les résineux, le lyctus, les feuillus ou les bois tropicaux, la vrillette étant beaucoup plus « universelle ». Quant au termite, il agit partout même s’il s’attaque d’abord aux parties tendres du bois.

 

Le termite

  • Le termite est un insecte particulier ; il est plus pervers car plus discret et, au contraire des autres, il œuvre à l’âge adulte, ne vit pas dans le bois lui-même mais dans le sol, au sein d’une termitière organisée en communauté (comme les fourmilières). Venu d’Afrique à partir des ports de la côte du sud-ouest, le termite s’est répandu sur presque tout l’ouest de la France, le sud-est et une partie de la vallée du Rhône, quelques départements du nord de la France dont la Région parisienne et certains arrondissements de Paris sont particulièrement touchés. En revanche, il se développe moins bien dans les régions froides l’hiver
  • Rien n’arrête le termite qui traverse les murs par les fissures de toutes sortes pour s’attaquer à tous les bois de construction à de rares exceptions près (certains bois exotiques). Sa présence est d’autant plus difficile à détecter qu’il ne perce que très peu de trous et n’évacue pas de sciure.

 

Le diagnostic

  • Dans tous les cas, un diagnostic sûr nécessite une parfaite connaissance des insectes, de leur façon d’attaquer le bois, de leurs conditions de développement. Aussi l’appel à des professionnels compétents, qui peuvent en outre apporter une garantie, reste une nécessité absolue.

 

Les différents types de traitement

  • Il existe deux types de traitement contre les insectes xylophages, selon qu’on est dans une configuration préventive ou curative. Dans tous les cas, il s’effectue avec des produits certifiés.

 

Le traitement curatif

  • C’est le plus délicat car il nécessite au préalable de débarrasser le bois des parties abîmées et de vérifier qu’il ne subsiste rien qui pourrait mettre en cause la solidité de tout ou partie de l’ouvrage. L’opération peut être lourde, par exemple s’il faut dégager le bois d’une épaisseur d’isolant qui l’enferme. On appelle bûchage le travail qui consiste à retrouver le bois sain. Bien dépoussiéré, il devient alors apte à recevoir un traitement par badigeonnage ou pulvérisation (en général deux applications) et, lorsque les pièces de bois sont de section importante, par injection. Le traitement par injection suppose d’avoir créé préalablement des trous en profondeur pour injecter le produit insecticide
  • Quelle que soit la méthode d’application, il faut savoir que les produits utilisés ne sont pas inoffensifs ; certains étant même agressifs pour la peau ou les voies respiratoires, voire dangereux (car inflammables)
  • Dans tous les cas, l’appel à un professionnel aux compétences attestées est absolument nécessaire pour ce type d’intervention. Plus encore lorsqu’il s’agit de termites car l’ensemble de la construction peut alors être touché.
  • Et, en milieu urbain, les interactions sont telles entre maisons proches, que le traitement d’un bâtiment peut conduire au traitement de ses voisins.
  • Les attaques de termites se faisant à partir du sol où se situe la termitière, l’intervention implique aussi le traitement des fondations.

 

Les champignons lignivoresL’autre grand 

Ils sont plusieurs à apprécier le bois en œuvre et si la mérule est le

plus connu, on peut aussi citer le coniophore des caves, le lenzite

des poutres, le polypore des caves, etc. dont les effets généraux

sont une décomposition du bois à cœur au point de pouvoir rendre

certaines pièces de bois molles comme de la mie de pain et donc

sans plus aucune résistance mécanique

Des moyens de traitement spécialisés existent qui peuvent être

réalisés par des professionnels, sachant que les applications

préventives contre les insectes, dès lors qu’elles sont ben appliquées

sur toutes les parties de votre charpente seront efficaces aussi contre

les champignons

Les produits utilisés pour le préventif, comme pour le curatif, devront être choisis parmi ceux qui ont été certifiés par le FCBA. Évidemment, faire appel à une entreprise certifiée Qualibat (ou FCBA) est un réel gage de sécurité.

 

Traitement Radical Des Charpentes En Bois Contre :

  • Capricorne Des Maisons

  • Termites Souterrains

  • Hesperophanes

  • Grosse Vrillette

  • Lyctus

  • Petite Vrillette

  • Merule

  • Coniophore Des Caves

  • Lenzite Des Poutres

  • Polypore Des Caves

  • Pourriture Molle

  • Moisissures

  • Les Insectes

  • Les Champignons

  • Champignon Mérule

    Champignon Coniophore Des Caves